MARC FERRERO

ARTISTE

"STORYTELLING ART CREATOR"


Adolescent, passionné par les comics, les séries tv et les films des années 70, Marc FERRERO est doté d’un don avéré pour le dessin, il sera accepté aux Beaux arts, mais ne se reconnaitra pas dans la proposition de cette école, il décide alors de cheminer dans l’Art en autodidacte.

Également doué pour le sport, il opte pour une carrière de sportif de haut niveau, pour lui le sport est l’école de la vie. Jeune adulte, le dessin prend une place de plus en plus grande dans son quotidien, il crée des personnages, des univers, des histoires qui lui permettent de s’évader.

Il décide de stopper sa carrière de sportif et de voyager pour développer son imaginaire en vue de créer des histoires et de faire vivre ses propres personnages.

À 26 ans, le début d’un scénario en tête, Marc FERRERO se fixe à BRUXELLES afin de présenter ses premières planches aux différents éditeurs de BD. Entre temps, il gagne le prix Olivier STRELLI pour son story-board « L’art dans la ville ».

Sa rencontre avec un galeriste Parisien va être décisive, car il comprend alors que pour être visible et raconter des histoires au plus grand nombre, il faut quitter l’univers de la BD pour celui de l’Art contemporain, et s’exprimer en grands formats.

Marc FERRERO commencera alors un long apprentissage de la peinture : mine de plomb, fusain, noir et blanc, gouache, acrylique et enfin la peinture à l’huile et ses infinies possibilités...

Il étudiera l’histoire de l’Art et cherchera à comprendre les artistes qu’il admire. Mais c’est dans sa rencontre avec le cinéma et les grands réalisateurs, comme Martin SCORCESE, Sergio LEONE, Francis Ford COPPOLA, Charlie CHAPLIN, Woody ALLEN, etc... qu’il puise son inspiration, à quoi servirait sa technique si elle n’était au service d’une bonne histoire.

Marc FERRERO à travers ses œuvres veut transmettre un message sous la forme d’un récit, permettre au spectateur de s’identifier à ses personnages et initier une réflexion.

Il veut rendre la peinture en accord avec son temps en se basant sur l’héritage de l’histoire de l’Art, en trouvant d’autres sources d’inspiration dans le cinéma notamment.

C’est alors que s’est imposée à lui la fusion, présente dans toutes les autres formes d’Art, elle ne l’était pas dans la peinture, il va falloir mixer les graphismes dans une même œuvre, mettre les mouvements au service de la narration, jouer avec les cadrages et la profondeur de champs.

Il réalise sa première exposition en 1992 ou il présente pour la première fois son projet « Il était une fois la COMITIVE », une aventure romanesque qui met en scène sur toiles grands formats ses trois personnages principaux, Lisa L’Aventura, la reine de la métamorphose et son univers, Glamour, Duke, l’œil mathématique, dandy anglais fan de Jazz et Cello, le maître du timing, professionnel de Polo et danseur de tango.

Pensant être prêt à intégrer le marché de l’Art, il participe à son premier salon d’art contemporain à New York en 1999 où il perd ses économies et ses illusions. Son œuvre ne ressemble en rien à ce qu’il voit autour de lui, art décoratif ou art conceptuel réservé à une élite, son art raconte une histoire au public, il est compréhensible, narratif, émotionnel...

De retour de New York Marc FERRERO résolument avant-gardiste décide de créer le mouvement du STORYTELLING ART et ouvre sa propre galerie à Èze.

Le succès public est immédiat, il est présent dans la galerie, prend le temps d’expliquer son œuvre, utilise sa galerie comme un laboratoire pour écouter et retranscrire les émotions, le public qui lui fait confiance participe à son histoire.

Après un succès retentissant pour sa première exposition personnelle à Florence ou la totalité de l’exposition (75 toiles) est achetée par un seul et même collectionneur, suivent des expositions à MILAN, ROME, Londres, NEW YORK, PARIS et KYOTO.

À ce jour 10 000 œuvres sont en collections privées dans le monde, le concept du STORYTELLING ART a séduit de grandes marques comme Hublot avec qui il a développé une collaboration depuis 4 ans, et il entretient des contacts très étroits avec le monde du cinéma, un scénario est actuellement à l’étude à LOS ANGELES pour une adaptation en film ou en série.

SECRET D'ARTISTE

Produit ajouté à la liste de souhaits

Imaginaire carnavalesque

En naviguant sur notre site, vous acceptez notre règlement général sur la protection des données. Les cookies nécessaires contribuent à rendre le site DistingArt.com utilisable en activant des fonctions de base comme la navigation de page et l'accès aux zones sécurisées du site web. DistingArt.com ne peut pas fonctionner correctement sans ces cookies.